UNE PHILOSOPHE DU BONHEUR
La bibliothèque des philosophes
Sont rassemblés ici quelques livres qui évoquent les lectures du milieu où a vécu Madame Du Châtelet : divers textes philosophiques publiés tardivement sous le nom de Fréret, érudit contemporain (1688-179), le traité de physique de l’abbé Nollet (1700-1770) dont les cours au Jardin des Plantes de Paris attiraient la bonne société, les Entretiens sur la pluralité des mondes (1686) de Fontenelle (1657-1757), l’Histoire du vieux et du nouveau Testament du sieur de Royaumont et une Histoire des plantes, traité de botanique.
* L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert

Diderot et d’Alembert, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers,
tome 1 (ed. 1777)

L’ouvrage le plus célèbre et le plus influent  du XVIIIe siècle est l’ Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Deux personnalités proches de Madame Du Châtelet et de Voltaire la dirigèrent : Diderot et d’Alembert, à la tête d’un grand nombre de collaborateurs spécialistes des différents domaines. Voltaire fit des articles de littérature, Saint-lambert, des articles sur l’armée et la guerre. L’ouvrage était en préparation quand Madame Du Châtelet mourut ; il commença à paraître en 1751 et compta 35 volumes de très grand format, dont 12 d’illustrations. A peu près toutes les connaissances et toutes les idées du temps y étaient rassemblées par ordre alphabétique. L’Encyclopédie figurait à la fin du XVIIIe siècle dans la plupart des bibliothèques de châteaux. Seul le premier volume est ici présenté (dans une réédition petit format de 1777 en 45 volumes, plus 6 volumes d’illustrations, faite à Genève).

vignette153
* Un manuscrit philosophique clandestin : les Lettres à Sophie

Le texte que contient ce petit volume a dû circuler sous forme de copies manuscrites (l’une d’entre elles est conservée à la Bibliothèque Mazarine à Paris). Il rassemble des lettres (adressées à une correspondante imaginaire) destinées à attaquer les affirmations du christianisme" sur la religion, sur l’âme humaine, et sur l’existence de Dieu". Le livre se présente comme imprimé à "Londres" au "Dix-huitième siècle" : en réalité, en Hollande, en 1770. Les Lettres à Sophie ont fait récemment l’objet d’une savante édition critique par M. Olivier Bloch (Université Paris I), ancien Professeur de l’Université Paris 12 (Champion, 2004, disponible dans le coin lecture de l’exposition).

Lettres à Sophie, Londres, dix-huitième siècle [Hollande, 1770]
* Le Dictionnaire historique et critique de Bayle

Bayle (Pierre), Dictionnaire historique et critique,
édition de 1741, 4 volumes, Bâle

vignette152
Pierre Bayle (1647-1706), un protestant français réfugié aux Pays-Bas à cause de sa religion, publia en 1695 un énorme Dictionnaire historique et critique destiné à corriger les erreurs des autres dictionnaires. Cette somme d’érudition rassemblait de nombreuses informations notamment sur la Bible et l’histoire de l’Eglise qui furent utilisés par les philosophes du XVIIIe siècle pour attaquer la religion. Mme Du Châtelet et Voltaire l’ont beaucoup utilisé. L’ouvrage est alors interdit en France : l’édition présentée, imprimée en quatre volumes en 1741, du vivant de  Mme Du Châtelet, a été faite à Bâle.