Le point sur l’Inventaire des manuscrits philosophiques clandestins

L’inventaire à proprement parler, établissement de la liste de ces manuscrits, est par nature interminable. C’est pourquoi, depuis 1988, l’équipe fondée par Olivier Bloch procède, indépendamment de ce travail de recensement et sans en attendre le résultat, à l’analyse systématique des manuscrits philosophiques clandestins des bibliothèques publiques de France. La description ainsi effectuée selon une grille préétablie constitue une “fiche de catalogage”.

En sept ans, cent quatre-vingts fiches de catalogage ont été rédigées, dont cent quarante à Paris. À la Bibliothèque Mazarine, le travail est terminé, soit plus de quatre-vingts fiches élaborées par une vingtaine de membres.

La publication peut donc commencer et la Voltaire Foundation d’Oxford a accepté de s’en charger. Chaque volume sera consacré à une ou plusieurs bibliothèques de la même ville ou région administrative, selon l’importance quantitative des collections. Il comprendra, dans tous les cas, une première partie consacrée à l’histoire des textes et des idées. Cette partie présentera les traités dont une copie au moins se trouve dans la bibliothèque en question, et, le cas échéant, les auteurs identifiés ainsi que les collectionneurs. La seconde partie sera constituée des fiches de catalogage.

Le premier volume, consacré à la Bibliothèque Mazarine, est en voie d’achèvement. Le catalogage étant bien avancé à la Bibliothèque Nationale, on peut espérer qu’il fournira un des prochains volumes. Mais il faut maintenant penser à accélérer le travail en province où quelques collègues ont déjà accepté de nous prêter leur concours. Je renouvelle mon appel pour que d’autres se joignent à nous. Il faut susciter des équipes locales dans chaque région, à partir des universités qui y sont implantées. Ces équipes seront constituées de spécialistes des XVIIe et XVIIIe siècles, en philosophie, histoire, et littérature, française, étrangère ou comparée, collègues de l’enseignement supérieur et secondaire, conservateurs des bibliothèques, étudiants avancés. Pour plus d’information, vous pouvez, soit m’écrire au Centre d’étude de la langue et de la littérature françaises des XVIIe et XVIIIe siècles (C.N.R.S. URA 96), Université Paris IV-Sorbonne, 1, rue Victor Cousin, 75230 Paris Cedex 05, soit me rencontrer à la même adresse, où je tiens une permanence le jeudi de 10 h 30 à 12 h, salle 330 (emprunter l’escalier G. Au 1er étage 1/2, prendre le petit escalier vert à gauche, direction Centre R. Mousnier / Institut de recherche sur l’Occident Moderne : la salle 330 est située sur le palier en haut de cet escalier).

Geneviève ARTIGAS-MENANT