Mémoires de Trévoux, mai 1751, p. 1271-1289 :
Lettre au P. B. J. sur deux Brochures : Le Monde & l’Ame.
À Londres. 1751
.

Il vient de me tomber entre les mains deux Brochures, l’une sur le Monde, son Origine & son antiquité, l’autre sur L’Ame & son immortalité. L’impiété paroît à découvert dans ces deux Ouvrages d’autant plus pernicieux, qu’ils ont un air d’érudition qui en impose facilement. On trouve peu de Lecteurs en garde contre un Auteur qui cite du Grec & du Latin, qui s’enveloppe même dans l’Hebreu & l’Arabe. Les réflexions que je vous adresse mettront dans un grand jour la mauvaise foi & souvent l’ignorance de celui-ci. Je vous prie d’insérer ma Lettre [1272] dans vos Mémoires, qui n’ont jamais cessé de combattre le libertinage & l’impiété. Je suivrai l’ordre des Chapitres parce qu’il n’y en a pas un seul qui ne pût fournir matière à une juste censure.

Dans une autre lettre je vous rendrai compte des sentimens de l’Auteur sur l’Ame, & sur l’origine des hommes & des animaux. Vous y verrez encore plus d’erreurs.

Je suis &c.

A Paris 7. avril 1751