Henri Mondor


L'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris a 150 ans, l'hôpital Henri Mondor a 30 ans.

1999 est un double anniversaire pour tous ceux qui ont travaillé et travaillent à Henri Mondor. Ces anniversaires surviennent dans un contexte particulier : la fin d'un millénaire, l'accélération de la construction de l'Europe et de profondes modifications de notre système de santé.

L'implantation des Hôpitaux de Paris à Créteil est ancienne puisque l'Hôtel-Dieu de Paris possédait des terrains importants et y exploitait une ferme. C'est sur ces terrains que successivement se sont construits les trois hôpitaux localisés à Créteil : le Centre  Hospitalier Intercommunal, l'hôpital Albert Chenevier et, en dernier l'hôpital Henri Mondor.

De cette époque, il reste une trace visible : le Colombier, à Créteil (XIVe Siècle) qui a appartenu à l'hôtel Dieu et qui a été magnifiquement restauré grâce au dynamisme et à la foi de l'association des « Amis de Créteil » entraînés par Mme Madeleine Jurgens, à qui nous devons nos informations.

Avoir choisi Henri Mondor pour dénommer notre C.H.U. n'est pas neutre. En effet, Henri Mondor est représentatif d'une époque de médecins et chirurgiens très engagés dans une carrière médicale prestigieuse. Parallèlement, il a poursuivi, comme l'exprime très bien J.P. Binet dans son ouvrage « Les vies multiples de Henri Mondor », une deuxième carrière, toute aussi prestigieuse et peut-être insuffisamment connue, d'écrivain-essayiste et de dessinateur qui l'on conduit à la récompense suprême : un siège parmi les immortels de l'Académie Française.

Les 30 années que notre C.H.U. vient de vivre l'ont été, aux lendemains des évènements de Mai 1968 et de leurs conséquences sociologiques, dans un contexte bien différent de celui qu'a connu Henri Mondor.

Ces 30 ans passés ensemble nous conduisent à jeter un regard sur l'oeuvre accomplie, à les « baliser » à l'aide des repères principaux, propres à chaque service et à chaque individu et, de cette façon mieux nous projeter dans le futur en s'appuyant sur la connaissance de notre passé. Ceci pourra apparaître dans notre participation au programme qui est organisé : expositions, soirées culturelles, d'évocations et de détente.

Pour marquer l'évènement, une très belle médaille, oeuvre d'un artiste cristollien, sera frappée et pourra être acquise par souscription.

Je souhaite aussi que cette année 1999 soit l'occasion pour tous de mieux se connaître et de mieux connaître notre passé en commun.

Pour le comité d'organisation
Pr. Claude Hamonet
Service de Réadaptation Médicale

Page d'accueil

© 1999 SCD Université Paris XII