Francis Ponge,
le dialogue des arts

Repères chronologiques : 1899-1944, 1944-1988.

Exposition Francis Ponge 1/5

Francis Ponge, Douze petits écrits, manuscrit prêté par M. Garcia des Editions CAHIERS D'ART
Francis Ponge, Douze petits écrits,
manuscrit prêté par M. Garcia
des Editions "CAHIERS D'ART"
« On peut rêver sur un portrait de l'artiste : en jeune arbre, en ultime nouvelle feuille de la Tradition, en révolutionnaire bondissant, en phénoménologue surréaliste, en rationaliste onirique, en rationaliste dialecticien, en préhistorien d'avant-garde, en baroque-et-classique, en précieux avec simplicité, en naïf encyclopédiste, en chantre subjectif de l'objectivité, en lyrique de l'anti-lyrisme, en protestant, en sensualiste, en agnostique, en polythéiste, en animiste matérialiste, en épicurien de longue date, en existentialiste malgré lui, en communiste solitaire, en activiste paresseux, en Romain, en philologue atteint de logoscopie, en franciscain, en voyeur, en naturaliste-humaniste, en littérateur, en académicien libertaire, en telquelien des années soixante, en malherbien viril, en disciple foudroyant de Mallarmé-La Fontaine-Horace, en musicien de la peinture, en claudélien athée, et, pourquoi pas, en poète. »

Jean-Marie Gleize, Cahier de l'Herne Francis Ponge, 1986

Signature Francis Ponge

Exposition Francis Ponge 1/5