7 septembre : Stendhal arrive à Milan.
« Mon cœur est plein. J'ai éprouvé hier soir et aujourd'hui des sentiments pleins de délices. Je suis sur le point de pleurer. J'arrivai hier vers les 5 heures ; les détails de la douane et de l'auberge nous prirent une heure, le dîner autant, et il était 7 heures lorsque je me retrouvai enfin sur le Cours de cette porte Orientale où, tout jeu de mots à part, s'est passée l'aurore de ma vie. »
Œuvres intimes, t. 1, édition établie par Victor Del Litto, Paris, Gallimard, 1981, coll. « bibliothèque de la Pléiade », Milan, le 8 septembre 1811, p. 735.