Henri Beyle
un écrivain méconnu
                (1797-1814)
Stendhal a beaucoup écrit avant Stendhal, dans l'ombre clandestine du journal ou de la correspondance, dans les essais dramatiques de sa jeunesse. C'est ce premier Stendhal que nous souhaiterions explorer, en considérant pour la première fois l'œuvre dans sa dimension la plus large : notes, correspondance, journal, premiers essais dramatiques, etc. L'époque a déjà été étudiée dans son aspect littéraire et égotiste par les livres classiques de V. Del Litto et de G. Blin, mais a-t-elle jamais fait l'objet d'une réévaluation nécessaire, qui regardât la première période des errements et des échecs comme une véritable période de création, contemporaine de la naissance et de la chute de l'Empire, entre les premiers essais dramatiques (1797) et les premières vies d'artistes (1814) ?

PROGRAMME DU COLLOQUE

Vendredi 19 novembre matin
salle 222

9h00 : Accueil et allocution d'ouverture par Madame le recteur Josiane Attuel (Paris XII)

Esthétique

Président de séance : M. Francis Claudon
9h30 Janine Gallant (Moncton): Les « choses muettes » : une esthétique des arts visuels en devenir.
10h00 Marie-Pierre Chabanne (Nantes) : L'esthétique avant 1815 (HPI, ms Chaper, Ecoles italiennes de peinture)
10h30 Béatrice Didier (ENS) : Des Vies de Mozart, de Haydn et de Métastase à l'Histoire de la peinture en Italie : continuité ou rupture ?
11h00 pause
11h30 Hélène De Jacquelot (ENS Pise) : Traduire et écrire la vie de Raphaël
12h00 Letizia Norci Cagiano (Rome III) : Préfigurations de Rome ou la Rome imaginaire d'Henri Beyle
12h30 Kajsa Andersson (Örebro) : Dialogue avec Mme de Staël: Stendhal et Corinne.

13h00 Discussion suivie du déjeuner.

après-midi
salle 222

Journal

Président de séance : Mme Béatrice Didier
15h00 Thierry Ozwald (Besançon) : Le Journal de Beyle (1809-1811)
15h30 Cécile Meynard (Grenoble III) : Stendhal 1801-1815 : le journal d'un mélancolique
16h00 Jasmin Lemke (Kiel) : La présence et la fonction de l'étranger dans les premiers écrits intimes de Stendhal

salle 346

Philosophie et idéologie

Président de séance : Mme Gabrielle Smith-Pascal
15h00 Marie-Rose Corredor (Grenoble III) : Les enjeux des premières lectures de Pinel, 1804-1810.
15h30 Ferdinand Collier (Paris I) : Beyle idéologue, Stendhal romancier.
Littérature et philosophie.
16h00 Daniel Sangsue (Neuchâtel) : Stendhal et la connaissance de soi. (Le premier Stendhal, celui qui lit et applique les idéologues).

16h30 Discussion suivie de l'inauguration de l'exposition « Henri Beyle à la conquête de Stendhal » à la Bibliothèque de l'Université Paris 12.

Samedi 20 novembre
Matin
salle 222

Histoire

Président de séance : Mme Letizia Norci Cagiano
9h00 Gérald Rannaud (Grenoble III) : Sur la « guerre de Succession ».
9h30 Xavier Bourdenet (Besançon) : L'Histoire dans les lettres à Pauline.
10h00 Françoise Guinoiseau (Lyon) : Figures dans un paysage. Portrait de HB commissaire des guerres dans les lettres à Pauline
10h30 pause
11h00 Elisabeth Scheele (Paris) : Stendhal à Wagram
11h30 Michel Brix (Namur) : Histoire et romanticisme

salle 119

Théâtre

Président de séance : Mme Marie-Rose Corredor
9h00 Serge Linkès (La Rochelle) : Stendhal dramaturge, Stendhal de toujours ?
9h30 Suzel Esquier (CRRR Clermont-Ferrand) : Le comique de Regnard.
10h00 Pierrette-Marie Neaud (Paris) : Henri Beyle élève de Dugazon: un paradoxe sur le comédien.
10h30 Francesco Spandri (Rome III) : « Ainsi je serai le Molière tragique » : Beyle et la poétique du malheur.

12h00 Discussion suivie du déjeuner.

après-midi
salle 222

Avant le roman

Président de séance : M. Michel Arrous
14h00 Catherine Mariette-Clot (Grenoble III) : La naissance du romanesque dans les premiers écrits intimes de Stendhal
14h30 Angels Santa (Lleida) : Le dialogue culturel dans le Journal (1801-1814).
15h00 Marthe Peyroux (Paris) : Emile, Pauline : lire ou ne pas lire ? Telle est la question.
15h30 Jean-Jacques Hamm : Un auteur en quête de personnages. Premières tentatives. Premiers indices.

16h00 discussion

16h15 Michel Crouzet (Paris IV) : HB l'anti-René.
Synthèse et conclusion par M. Michel Crouzet
17h00 : fin du colloque