Le Théâtre-Français de la révolution à l'Empire 2/2

« Associé à la gloire napoléonienne, le Théâtre Français est placé sous la protection de l'empereur. Les acteurs de l'ancienne Comédie […] et des transfuges de l'Odéon signent, le 17 avril 1804, un nouvel acte de société sur les bases duquel la Comédie Française vit encore, et où apparaît pour la première fois le mot "sociétaire". Le décret de 1812 le ratifie et le complète en réglant de façon autoritaire le rapport entre la Société des Comédiens français et le pouvoir. » (La Comédie française, p. 103.)