Henri
Beyle

Les années
grenobloises

« Ce qu'il y a de plus caché
au fond du coeur
et de la tête »

L'épopée
napoléonienne

Beyle
dramaturge

Le retour
à la légende
militaire

Ecrire une Histoire
de la peinture
en Italie

Henry Beyle de 1797 à 1814

1783
Henri Beyle naît à Grenoble le 23 Janvier 1783 dans une famille honorable de la cité. Son père, Chérubin Beyle, est avocat au Parlement et son grand-père maternel, Henri Gagnon est un médecin très estimé. A sept ans, Henri Beyle perd sa mère. Enfant très sensible, il se révolte alors contre son père, contre sa tante et contre son précepteur, l'Abbé Raillane ; il ne trouve d'apaisement qu'auprès de son grand-père et de sa sœur Pauline.
Il suit avec passion les évènements de la Révolution et assiste, au cours de l'hiver 1794-1795, à une réunion de la Société des Jacobins.

1796
Le 21 novembre 1796, Henri Beyle entre à l'école centrale de Grenoble, le jour même de l'ouverture de l'établissement.

1799
Henri Beyle arrive à Paris le lendemain du 18 brumaire an VIII. Il a d'abord occupé une chambre dans un immeuble aujourd'hui démoli situé au carrefour de la rue du Bac et du boulevard Saint-Germain. Tombé malade, il est recueilli par ses cousins Daru dans leur demeure de la rue de Lille.