Henri
Beyle

Les années
grenobloises

« Ce qu'il y a de plus caché
au fond du coeur
et de la tête »

L'épopée
napoléonienne

Beyle
dramaturge

Le retour
à la légende
militaire

Ecrire une Histoire
de la peinture
en Italie

1812
23 juillet : Audience de l'Impératrice à Saint-Cloud, qui lui remet le courrier pour l'Empereur. Le soir, il part pour la Russie.
14 septembre-15 octobre : Séjour à Moscou. Il reprend ses manuscrits de Letellier et de l'Histoire de la peinture en Italie.
27 novembre : Il passe la Bérézina dans la soirée.
16 décembre : Passage du Niémen.
18 décembre : Retour de Napoléon à Paris.

1813
31 janvier : H. Beyle arrive à Paris, épuisé, après avoir passé par Berlin, Cassel, Francfort-sur-le-Main, Mayence. Il reste à Paris jusqu'au 19 avril.
19 avril : Il reprend la rédaction de Letellier.
Avril : Il n'obtient pas de nomination de préfet ou de maître des requêtes comme il l'avait souhaité, et reçoit l'ordre de partir pour l'Allemagne.
Avril-août : Séjours à Sagan et à Dresde. Le 6 juillet, il commence à souffrir d'une « fièvre nerveuse » qui fait craindre un moment pour sa vie.
20 août : Arrivée à Paris. Il se fait soigner par le docteur Le Gall.
14 novembre : Séjour à Milan.
30 novembre : Retour à Paris.
26 décembre : H. Beyle est chargé de collaborer avec le comte de Saint-Vallier à la défense du Dauphiné.