Le pseudonyme de Stendhal s'inscrit dans une liste consistante de noms derrière lesquels Henri Beyle s'est caché tout au long de sa vie. « Au-delà de la malice (jamais absente) et du plaisir toujours renouvelé de la mystification, on y devine le parricide symbolique - plutôt se nommer n'importe comment que d'hériter d'un patronyme honni - et, au-delà, un rêve jamais assouvi de liberté sans rivages, l'utopie de pouvoir changer d'être comme on changerait de défroque […] » (Dictionnaire Stendhal, p. 570).
Alceste
Arnolphe IIe
B.A.A.
Banti
Baron Chagrin
Baron Ddormant
Baron Pataouet
Chaudron Rousseau
Choppin d'Ornouville
Conickphile
Cornichon
Dimanche
Dominique
Fabrice del Dgo
Flavien
Fudger Family
Georges Simple
H.C.G. Bombet
Henry Brulard
Horace Smith
J. B.
Jules Janin
Jules Pardessus
P.F. Piouf
Polybe Love-Puff
Robert Beyle
S. Alt. Le prince de Villiers
Smith and Co
William Crocodile