Henri
Beyle

Les années
grenobloises

« Ce qu'il y a de plus caché
au fond du coeur
et de la tête »

L'épopée
napoléonienne

Beyle
dramaturge

Le retour
à la légende
militaire

Ecrire une Histoire
de la peinture
en Italie

Le retour à la légende militaire

27 septembre 1806 : « Je souhaiterais être com[missaire] des guerres, employé près Martial ; si la guerre dure, comme il y a à parier, un an ou dix-huit mois, D[aru] étant le seul homme à talent dans l'administration de la guerre, moi étant avec lui j'avance plus qu'en étant auditeur. » (Œuvres intimes, I, p. 468.)
« Je vis la première fois le général Bonaparte deux jours après son passage du mont Saint-Bernard […] Huit ou dix jours après la bataille de Marengo, je fus admis dans sa loge à la Scala […] J'étais à l'entrée de Napoléon à Berlin en 1806, en Silésie en 1813. J'ai eu l'occasion de voir Napoléon à toutes ces époques et je puis me moquer, en sûreté de conscience, de bien des mensonges. » (Napoléon, p. 255)