Quelques aspects de la propagande napoléonienne

Très tôt, Bonaparte a compris l'importance de la « direction de l'opinion », et « il avait, dès 1797, fondé le Courier de l'armée de l'Italie, le premier de toute une grande série de journaux destinés à faire sa propre propagande. » (E. Williamson, «  Denon, la presse et la propagande impériale », Les vies de Dominique-Vivant Denon, p. 154.)