Quelques aspects de la propagande napoléonienne 1/3

« Il est de l'intérêt des lettres, et l'on peut dire de la gloire nationale, de ne laisser dans l'oubli aucun des résultats d'un voyage si remarquable par son objet et par les circonstances dans lesquelles il a été entrepris. […] La publication de ce grand ouvrage offre au gouvernement une occasion vraiment extraordinaire de faire éclater l'intérêt qu'il prend aux beaux-arts. » (Rapport présenté aux consuls de la République par le ministre de l'intérieur. Paris, le 17 pluviôse an 10.)