La fin de la légende militaire 2/2

15 mai 1814 : « Fifteen mai 1814, nicht mehr Neapel. » (Oeuvres intimes, I, p. 904.)

5 juin 1814 : « En ne trouvant pas mon nom parmi ceux des pairs. Heureusement le luxe me touche peu ou, plutôt, il m'embarrasse, Working, comme c'est mon plaisir de le faire, for instance today at Haydn, je sens fort bien la possibilité de vivre à Paris, dans une chambre au quatrième, avec un habit propre, une femme qui vient le battre le matin, et mes entrées au Français ou, plutôt, à l'Odéon, que j'aime. » (Oeuvres intimes, I, pp. 905-906.)

13 août 1814 : « 13 août. Dicté by her. 2 times. ,» (Oeuvres intimes, I, p. 909.)
Note de V. Del Litto : « Vraisemblablement allusion à un fragment de l'introduction de l'Histoire de la peinture en Italie que Stendhal aurait écrit sous la dictée d'Angela Pietragrua entre deux étreintes. » (Oeuvres intimes, I, p. 1559.)

Milan, 14 août 1814 : « Plus d'happiness for me without travail. » (Oeuvres intimes, I, p. 909.)